Share

#06.01

Bien-être

Les nouvelles prêtresses de la beauté

spa1

Are you comfortable ?
How do you like the pressure, soft, medium or strong ?
Could you turn over please ?

par Kareen Perrin-Debock

Elles sont douces, précises, à l’écoute et viennent généralement de Bali ou de Thaïlande. Elles, ce sont les « spa therapists », ces magiciennes aux doigts de fée hautement qualifiées chargées de nous remettre à neuf lors d’un soin dans un spa.

Mais savez-vous comment elles sont formées ?

BTPK_Spa_Academy

Si vous êtes un ou une spa addict, ces mots vous rappellent certainement d’excellents moments. Ils sont le plus souvent prononcés par des silhouettes graciles et furtives, vêtues de pantalons thaïs ou de kimonos. Aussi discrètes qu’efficaces, les spa thérapeutes sont les nouvelles prêtresses de la culture du bien-être et de la détente. Grâce à leurs mains si douces et à leur savoir-faire, un massage dans un spa n’a plus rien à voir avec le tripotage aseptisé 100% eau de javel que l’on peut subir parfois dans une thalasso... Leur raffinement tout asiatique a purement et simplement révolutionné le bien-être et la beauté, permettant à tous ou presque, d’atteindre le Nirvana à grands coups de Visa Premier !

Le bien-être a deux nouvelles sources, Bali et la Thaïlande

 

Pourtant, avoir les yeux bridés et supporter le thé au gingembre ne suffissent pas à vous transformer en championne du monde du « roulé-palpé » ou en reine du Mandi Lulur ! Certes un petit gabarit et de solides dispositions naturelles au massage constituent des sésames indispensables, surtout lorsqu’il s’agit de sauter légèrement sur le dos des patients pour leur réaligner le coccyx... Mais cela ne suffit pas. Aujourd’hui deux pays font la loi en terme de formation des masseuses.

Bali, la Mecque du spa

IMG_3773

Bali, ses temples, ses couleurs, ses fleurs et ses soins ancestraux. Ici, le massage fait partie de la vie quotidienne et les femmes entre elles se gomment et se bichonnent à longueur d’année. De plus, le raffinement naturel des habitants et leur aptitude à emplir de grâce le moindre geste du quotidien a fait de Bali la nouvelle Mecque du spa.

Dans la capitale Denpasar, les écoles fleurissent, désormais, fréquentées par bons nombres d’étrangers avides de percer à jour le savoir ancestral des Balinais question bien-être. Gommage à l’eau et au son de riz, enveloppement au yoghourt et au curcuma, bain aux herbes et massage à l’huile de frangipanier… Ces techniques ancestrales balinaises composent le fameux Mandi Lulur, un soin de beauté venu tout droit du Moyen-Age, et que l’on faisait à la fiancée le jour avant ses noces.

Etudié, décomposé et vendu au prix de l’or, ce soin fabuleux ne sera tout de même jamais aussi bien pratiqué que par quelqu’un l’ayant appris en famille depuis sa plus tendre enfance. C’est la raison pour laquelle les jeunes filles balinaises sont désormais une espèce en voie d’extinction ou presque, à force d’être courtisées par les hôtels de luxe et expédiées aux quatre coins du monde pour détendre des européens stressés et brulés par le soleil.

Une « Spa Academy » à Phuket

BTPK_Spa_Academy_-_exterior

Avec son célèbre massage à sec, la Thaïlande est l’autre eldorado du spa. Ici on accourt de tout le pays mais également de l’autre bout du monde pour suivre une formation au Wat Po, un célèbre temple de Bangkok. A raison de sessions de 3, 5 ou 7 jours, il est possible de se former et d’apprendre les rudiments de cet art. Mais une fois encore rien ne remplacera le savoir-faire ancestral. Aussi, pour donner à tous et à toutes les mêmes bases et chances de réussir dans le business du spa tout en conjuguant tradition et modernité, la chaine d’hôtels Banyan Tree a eut l’idée d’ouvrir une Ecole de Spa.

Située à Phuket et ouverte en 2001, cette « Spa Academy » forme en 300 heures d’enseignement théorique vos futures dorloteuses. Mais attention, bien que le bien-être soit une notion plus qu’empirique, pas question de mégoter avec la santé. Anatomie, acupuncture, dermatologie, biologie, étude des plantes et de leurs effets sur l’homme, préparation des soins…tout ici est analysé et répété pour atteindre la perfection afin d’envoyer, par la suite, le plus vite possible les futurs clients au Nirvana.

Avec tout de même 200 élèves formées chaque année (à peu près autant dans les écoles balinaises), la Spa Academy Banyan Tree ne peut pas fournir la demande extensive de ce secteur en plein boom. Du coup, certains spas n’hésitent pas à recourir à une main d’œuvre sous qualifiée, gâchant parfois le plaisir attendu d’un soin. Alors puisque la labellisation des « spa-thérapists » n’est pas encore à l’ordre du jour, n’hésitez pas à demander, lors de votre prise de rendez-vous, les qualifications de votre future bienfaitrice, histoire de profiter à fond de votre investissement bien-être.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 
Bannière Bannière
Bannière