Share

 

Paris entre dans l’ère des nouveaux palaces !

 

 

Par Kareen Perrin Debock

 

Avec les récentes ouvertures du W Opéra, Mandarin Oriental et du Shangri La Paris, celles à venir du Peninsula et consorts sans parler des multiples rénovations prévues dans les palaces « historiques » comme Le Ritz ou le Crillon, le paysage parisien en matière d’hôtellerie de luxe se trouve totalement renouvelé en l’espace de quelques mois. Il était temps pourrait-on dire, car la capitale française, pourtant la plus visitée au monde, demeurait jusqu’ici largement moins bien pourvue que les autres grandes métropoles mondiales, sans compter que certaines maisons s’étaient quelque peu endormies sur leurs lauriers... Avec les petits nouveaux, notamment venus d’Asie, un vent nouveau souffle sur l’hôtellerie parisienne, pour le plus grand plaisir des aficionados de ces lieux d’exception. Nouveau style, nouvelles idées, nouvelles ambitions : Paris entre dans l’ère des nouveaux palaces !

 

 

Récession, crise du pouvoir d’achat, gel des salaires, hausse des impôts... A voir le nombre de 5 étoiles qui ne cessent de pousser dans la capitale, aucune de ces nouvelles plaies économiques ne semblent avoir d’impact dans le petit monde feutré de l’hôtellerie de luxe. Les clients en costumes « Super 100 » anthracite s’y donnent rendez vous au bar, les élégantes aux chaussures à semelle rouge y prennent le thé ou remettent leur beauté entre les mains expertes des esthéticiennes du spa, tandis que les étrangers du monde entier y posent leurs valises monogrammées le temps d’un colloque ou de quelques jours de vacances. Forcément, nous aussi nous aimerions tous bien vivre une vie dans laquelle l’unique souci semble savoir si l’on décide de descendre dans un établissement estampillé Palace ou seulement dans un 5 étoiles Luxe… Décorés par les plus grands artistes, habités par les plus grandes stars, meublés, fleuris, parfumés avec ce qui se fait de mieux sur la planète, les palaces sont pourtant devenus accessibles à tous, si ce n’est pour une nuit, le temps d’un café, d’un cocktail ou d’un dîner. Les parisiens l’ont bien compris au point que la fréquentation des bars, restaurants et salons de thé des nouveaux hôtels qui viennent d’ouvrir ne cesse de croitre. Alors on aurait bien tort de ne pas s’accorder de temps en temps quelques instants de rêve dans ces lieux magiques…

 

Le Royal Monceau, nouveau look made in Starck !

Le Royal Monceau est longtemps demeuré la Belle au Bois dormant de l’avenue Hoche. Situé à un jet de pierre de la place de l’Etoile et du parc Monceau, ce palace feutré au charme très « XIXème siècle » offrait un confort classique que les plus grands de la planète appréciaient et recherchaient depuis 1928. L’année dernière, le groupe asiatique Raffles est passé par là, et avec le talent et la solide expérience hôtelière de Philippe Starck, le moins que l’on puisse dire est que la princesse a subi un fameux lifting ! En se réveillant, elle s’est découvert toujours parée de rouge et de velours mais dans un espace entièrement repensé. La culture et les artistes sont ici chez eux, et, dès le lobby, avant même d’arriver à la réception ou la conciergerie, c’est par une librairie d’art que le visiteur pénètre dans l’établissement. Les 149 chambres et suites sont élégamment décorées dans le style des années 50 et 60, avec notamment de nombreux objets très personnels, donnant parfois l’impression de pénétrer directement chez les plus grands artistes. Au rez de chaussée, le bar et les restaurants valent le détour avec, en guest stars, les pâtisseries de Pierre Hermé.

 

le royal monceau2

 

L’adresse : 37 Avenue Hoche, 75008 Paris, Tél : 01 42 99 88 00, www.raffles.com

Le + : Le brunch au champagne du dimanche baptisé « Brunch Royal », est déjà très prisé des connaisseurs. A savourer entre 12h et 15h sous la forme d’un buffet époustouflant regroupant une grande variété de salades, poissons, fruits de mer et bien sûr toutes les gourmandises de Pierre Hermé. Comptez 95 euros par personne.

Notre coup de cœur : Le spa « My blend par Clarins », une merveille immaculée, tout de blanc et de miroirs, et situé sous l’hôtel. Une piscine immense vous tend les bras tandis qu’en cabine, les esthéticiennes vous proposent des soins sur mesure en fonction des besoins nutritionnels de votre peau grâce aux produits « My Blend », la ligne luxe sur-mesure de Clarins.

 

le royal monceau raffles paris spa

 

Le Shangri-La Paris, un tigre chez Bonaparte !

Si pour certains, le plus important lorsque l’on créé un hôtel c’est l’emplacement, alors forcément celui de la maison particulière de Roland Bonaparte, situé quasiment sur la place d‘Iéna, à la fois au cœur du XVIème arrondissement plutôt pauvre en hôtels de luxe, et à portée de main de la Tour Eiffel, était l’endroit rêvé. Mais question travaux, le groupe Shangri-La, expert asiatique en palace à l’architecture résolument contemporaine, a eu de quoi s’occuper un moment, d’autant qu’une partie des salons de la maison du Prince de Canino, arrière petit neveu du grand Napoléon, étaient classés, ce qui nécessita une restauration longue et coûteuse. Mais le résultat est à la hauteur des moyens engagés ! A la majesté de l’entrée répond la chaleur des salons, avec canapés et cheminées, tandis que le bar rappelle la campagne d’Egypte de l’aïeul célèbre de la maison. Plus loin, la réception et le grand escalier conduisent vers les pièces classées, aux dorures et fresques magnifiques. Plus haut encore, les 81 chambres dont 27 suites possèdent toutes une vue, soit sur la Seine et la Tour Eiffel, soit sur les arbres et l’avenue Iéna. Comptez de 700 euros à 25 000 euros la nuit pour faire de beaux rêves au Shangri La ! Dans les chambres comme au restaurant gastronomique l’Abeille, le style dominant rappelle les belles heures du style classique français, mais réinterprété avec des lignes et des matériaux plus actuels. Couleurs douces, tissus soyeux et très belles poteries asiatiques viennent compléter cette harmonie pour un mariage très réussi entre la vieille Europe aristocratique et le tigre asiatique.

L’adresse : 10 avenue d'Iéna, 75116 Paris, Tél : 01 53 67 19 98, www.shangri-la.com

Le + : Les salons impériaux, juste à droite en entrant dans l’hôtel. Très cosy et décorés chacun dans un style différent : il fait bon y prendre un thé ou un café au coin du feu dès que le mauvais temps s’installe.

Notre coup de cœur : Le Shang Palace, la nouvelle adresse gastronomique asiatique courue de la capitale. Ce restaurant propose une authentique cuisine chinoise, avec des plats jamais réalisés auparavant dans la capitale. Comme en Chine, tous les plats arrivent en même temps et sont servis sur un plateau tournant situé au centre de la table. Et raffinement oblige, la vaisselle et les verres d’inspiration asiatique, sublimes, ont été pensés afin de ne pas gêner l’accès aux mets délicats.

 

Le Mandarin Oriental, 100 % asian chic !

Depuis l’ouverture du Mandarin Oriental en plein cœur de la très chic rue Saint-Honoré, les élégantes ont enfin une adresse digne de ce nom pour déjeuner ou se faire chouchouter pendant leur journée de shopping. Bon, si, comme moi, vous n’êtes ni Carrie Bradshaw, ni Anna Wintour et que vos journées ne ressemblent pas une succession d’essayages dans les boutiques chics, faites tout de même un tour dans ce nouvel hôtel dont l’allure à de quoi vous laissez pantois. En effet, ce sont pas moins de trois architectes d’intérieur qui ont allié leurs efforts pour transformer ces immeubles des années 30 en véritable havre de paix, puisant leur inspirations dans les maisons de haute couture, au beau milieu d’une des artères les plus select de la capitale. L’établissement compte 138 chambres dont 39 suites accessibles à partir de 800 euros la nuit. La suite Mandarin offre quant à elle une vue à couper le souffle sur la capitale et s’étend sur plus de 350 m2 : de quoi ne pas être trop gêné par les voisins !

 

mandarin 02_exterior-courtyard_lg

 

L’adresse : 247-251 rue Saint-Honoré, 75001 Paris, Tél : 01 70 98 78 88, www.mandarinoriental.com

Le + : La cour intérieure paysagée qui apporte une véritable bouffée d’air frais et d’espace en plein cœur de Paris. Le spa, immense comme sa piscine, où les petites mains des thérapeutes sauront en un éclair vous remettre d’aplomb après un long vol ou une séance de shopping entre amies. Mention spéciale pour le soin Eastern Wonder, qui dure près de 3 heures et vous permettant de découvrir toute la magie des soins orientaux.

Notre coup de cœur : Les restaurants de Thierry Marx, chef plein d’esprit et grand amateur de cuisine asiatique. Toujours imaginatif et surprenant, il est désormais aux commandes des deux restaurants de l’hôtel, le Sur-mesure, gastronomique et inventif, et le Camélia, une brasserie chic simple et plus accessible.

 

Le Jules et Jim, la nouvelle adresse trendy du Marais

C’est l’un des secrets les mieux gardés de la capitale. Après cinq années d’études et de travaux, un hôtel de luxe tout nouveau tout beau va enfin ouvrir en plein coeur du Marais. Regrouper plusieurs bâtiments hétéroclites n’a pas été facile, d’autant que la décoration de ce petit joyau de 23 chambres, baptisé avec esprit « Jules et Jim », fut là aussi un véritable parti-pris. Contemporain et chaleureux, facile à vivre, au calme bien qu’au cœur du très animé Marais, cet établissement va, à coup sur, devenir la référence du quartier.

 

jules et jim

 

L’adresse : Jules et Jim, 11 rue des Gravilliers 75003 Paris, www.hoteljulesetjim.com

Les palaces « historiques » réagissent !

Avec l’arrivée de tous ces petits nouveaux, les palaces parisiens « historiques » n’entendent pas se laisser faire : Le Prince de Galles a déjà fermé, le Ritz attaque un lifting qui durera 2 ans, de même que Le Crillon, tandis que le George V relooke ses chambres en profondeur. Du côté du Park Hyatt Paris Vendôme, on a complètement repensé le restaurant gastronomique le Pur’, et pour séduire les élégantes fans de bijoux - puisque la place Vendôme n’est pas loin - le chef pâtissier Pier-Marie Le Moigno a imaginé une pâtisserie en forme d’écrin aux couleurs et aux saveurs de Tiffany & Co. A une échelle moindre, d’autres misent sur le réaménagement de leurs chambres pour se renouveler en ces temps de grands travaux. Ainsi Plaza Athénée a personnalisé deux de ses chambres aux couleurs de Barbie et des Hot Wheels (disponibles à partir de 1 700€ la nuit), tandis que le Crowne Plaza République a choisi une communication décalée en créant une chambre anti-ronflements.

 

Prochainement :

 

W Paris Opéra, enfin un palace qui déménage !

Depuis son lancement par Starwood, la chaine W fait bouger les lignes de l’hôtellerie de luxe. Toujours pleins d’idées et de services innovants, les W se distinguent également pour leur design souvent décoiffant et une clientèle plutôt active voire branchée. Le 14 février 2012, à deux pas de l’Opéra Garnier le premier W français s’installera dans un immeuble Haussmannien des années 1870. Les 69 chambres et les 21 suites, conçues dans un esprit loft, avec cheminée et une hauteur sous plafond de trois mètres, offrent une vue spectaculaire sur l’Opéra tout proche.

L’adresse : W Paris, 4 rue Meyerbeer, 75009 Paris, Tél : 01 40 68 31 38, www.wparisopera.com, ouverture le 14 février 2012


Le Peninsula Paris, renaissance d’un palace mythique…

Situé sur l’avenue Kléber, le bâtiment de l’ancien Majestic a connu bien des revers de fortune au cours du siècle dernier. Transformé en centre international de conférences après la Seconde guerre Mondiale, où furent notamment signés les accords de paix entre les Etats-Unis et le Nord Vietnam en 1975, puis en annexe du ministère des Affaires Etrangères et Européennes, il devrait d’ici quelques mois, retrouver sa vocation initiale, sous la chicissime bannière des hôtels Peninsula. La chaine d’hôtels de luxe a en effet mis la main sur l’un des plus beaux immeuble haussmanniens de la capitale qui s'étend sur près de 30 000 m2 répartis sur 6 étages, de quoi garantir un résultat à la hauteur des quatre années de travaux nécessaires avant son ouverture. En effet, afin de se démarquer de ses concurrents de plus en plus nombreux sur le créneau du luxe dans l’ouest de la capitale, le futur palace entend concilier « élégance et air du temps ». Un pari déjà réussi dans les autres « Pen » de la planète situés en Asie et aux Etats Unis.

 

peninsula paris

L’adresse : 19 avenue Kléber, 75116 Paris, www.peninsula.com, ouverture repoussée à 2013

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 
Bannière Bannière
Bannière