What's up in ... ?
Share

What's up in Paris ? (Restos)

 

par Elodie Declerck

 

Le Patio Opéra, un restaurant lounge atypique

5 rue Meyerbeer, 9è

Ce lieu atypique, proche de l’Opéra Garnier, a ouvert au printemps 2010. Ses différents espaces cernent une jolie cour intérieure arborée et aménagée. Son restaurant, La Cantinetta, fait dans les spécialités corses et italiennes ; tandis que son bar propose une large sélection de vins et de cocktails. Mais le Patio se veut être aussi un endroit dédié à la culture avec le « Lounge », qui diffuse une programmation de courts métrages et de vidéos d’art, et « L’Abri », ancien refuge lors des bombardements de la Seconde Guerre Mondiale, qui présente aujourd’hui des expositions d’artistes contemporains. Ces différents espaces peuvent aussi être dissociés ou additionnés, permettant l’organisation d’événements privés jusqu’à 150 personnes.

 

 patio opera 2

 

Le Tokki, un japonais pas comme les autres

10 rue de la Boule Rouge, 9è

Coup de cœur pour ce japonais peu banal situé face aux Folies Bergères et dont le nom signifie « le temps ». Voila qui en dit long… Ce lieu modeste en superficie (à peine 28 couverts) a visé juste en proposant une cuisine équilibrée abordable, qui mise sur les protéines végétales. Les recettes et la carte évoluent en fonction de l’inspiration de la propriétaire Lami, Coréenne débarquée à Paris voilà 15 ans. Une cuisine faite maison, fine et goûteuse, élaborée à base de thé vert aux propriétés antioxydantes et présentée en assiette compartimentée. Laissez-vous tenter par le Uzu Cha, un thé à l’orange macérée au miel, « parfait pour ceux qui piquent du nez au bureau » ! Le hit du restaurant ? Le menu « détox » proposé chaque vendredi et exclusivement composé d’ingrédients sains et faibles en matières grasses.

Plat du jour (servi avec raviolis, riz blanc et salade verte), boisson et dessert : 14.50 €.

 

Le H.A.N.D, Greenwich Village à Paris !

39 rue Richelieu, 1er

Deux petites salles avec pour lustres des dizaines d'ampoules nues descendant du plafond ; des tons rouge et bleu ; des sièges en cuir, un vieux banc d'école, des paquets de céréales et des conserves de beurre de cacahuètes old school, ici on est en plein dans la tendance industrielle bobo de Greenwich Village ! Le détail cocasse : une petite statuette de vierge, noire qui veille sur le ketchup au centre de la première salle... Au menu, petit-déjeuner américain très complet à moins de 15 €. Pancakes, cupcakes et burgers (la spécialité de la maison) sont aussi au rendez-vous... On aime : le personnel du genre adorable et sans suffisance, et la signification du nom « Have A Nice Day » de bon augure pour venir prendre le petit-déj…

 

Les Temps Modernes, attention table marocaine « indus chic » !

91 rue de Charenton, 12è

Fer forgé et bois brut, c’est le décor de cette nouvelle adresse voisine de la place Aligre. Tables en noyer, chaises « coque », bar en marqueterie et même fenêtres : tout a été fabriqué par des artisans du Maroc, où Philippe, le propriétaire des lieux, a passé son enfance. On aime les clins d’œil à Charlie Chaplin avec les boulons géants sur le bar et la pendule démesurée dans la salle. Une ambiance industrielle chic, mise en valeur par une carte courte mais fraîche, basée sur les produits de saison.

 

temps modernes 4

 

Mystery Cuisine, fusion franco-vietnamienne

37 bis rue Montpensier, 1er

Envie de voyage et de dépaysement sans sortir de la capitale ? Edouard et Thu-ha, propriétaires de ce restaurant situé derrière les jardins du Palais Royal, vous accueilleront dans un décor cosy et intimiste (14 couverts) aux couleurs chaleureuses et matériaux nobles. Velouté d’épinards à la mousse d’asperges et perles de wasabi, menthe et basilic ; ravioles de veau au foie gras, champignons noirs et truffes ; ou encore croquant coco accompagné de fraises et de truffe noire : vous découvrirez une fusion originale de deux cuisines française et vietnamienne de qualité, ravissement pour les yeux et les papilles !

Menus : Découverte à 39 €, Mystery à 59 €, gastronomique à 99 €.

 

Le Seize Neuf, un décor de cinéma

19 rue de Châteaudun, 9è

Une architecture d’intérieur signée Dominique Fitzgerald pour ce nouveau restaurant qui redonne vie à un quartier essentiellement composé de bureaux. Graphique, l’endroit plonge son hôte dans un décor de cinéma des années 30-40. On aime le long bar en corian blanc, qui propose une vingtaine de cocktails aux tarifs abordables. Pour la table, des produits frais justement travaillés et quelques originalités de la main de Philippe Le Guen, ancien chef du Café Guitry, le restaurant du théâtre Edouard VII. Formules à partir de 20 €. Carte : 30 €.

 

 le seize neuf 1

le seize neuf 2

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 4
Bannière Bannière
Bannière